A la croisée de mon visage

A observer profond

mon impalpable

aux portes du préalable

comme paysages recomposés

sur la danse du feu

la rosée

à la croisée de mon visage

doucement déroule sans âge

les fruits ici mon âme embarque

jolie tendre monarque

fluides blotis

toutes mes passions sans interdit

turquoise farce catharsis

à la transplantation de mes indices

voyageant entre l’intime et les autres

du langage du soleil

au regard

le vôtre

de l’amour rayonnant

vestige-unique univers entrainant

Laisser un commentaire

Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Ribambelles de mots |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutpoeme
| Bradeley2004
| Ewingfranks8