A la redécouverte de l’été

Soleil intérieur me respire

vaste chorale mauve

jolie réplique donnant

libre-capture alignant

mouvement mélodie des feuilles

aux portes de l’automne

fluidifiant mon instinct

d’un silence orphelin sans secret

ma rebelle lumière complétant

ma tendre et amie part d’ombre

soleil intérieur danse avec

la blague de mes rides

quand bien même dessinant

sourire discret sous apnée

dans le coeur et sans quoi

en bonus surréaliste manifeste

je suis bien saine et sauve

 

Laisser un commentaire

Eliphas Levi |
Laplumequivole |
Ribambelles de mots |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Toutpoeme
| Bradeley2004
| Ewingfranks8